350e du fort Saint-Jean : l’histoire du continent s’est jouée ici

PRINTEMPS 2015 | Classé dans : MOT DU MAIRE | 0   |   LIGNE DU TEMPS 
François Auger, Mélanie Dufresne, M. le maire Michel Fecteau, le lieutenant-général l’honorable Roméo Dallaire et le directeur général Daniel Desroches membres du conseil d’administration des fêtes du 350e.
François Auger, Mélanie Dufresne, M. le maire Michel Fecteau, le lieutenant-général l’honorable Roméo Dallaire et le directeur général Daniel Desroches membres du conseil d’administration des fêtes du 350e.

Les célébrations du 350e anniversaire du fort Saint-Jean, qui auront lieu l’an prochain, s’inscrivent très bien dans la thématique qui a véritablement marqué la première année de mon mandat comme maire de Saint-Jean-sur-Richelieu : « Fier passé, brillant avenir ».

Consultez la ligne du temps interactive pour connaître les dates importantes de l’histoire de la ville : magazinecomplicite.ca/350e
Suivez la ligne du temps interactive.

L’année 2016 marquera donc le 350e anniversaire de l’occupation de notre territoire. Pour être plus précis, le fort Saint-Jean fut érigé en 1666 et c’est ce qui explique, en partie, la vocation militaire de notre ville.

Lorsque nous portons attention aux notes historiques du fort Saint-Jean, nous constatons qu’une bonne partie de l’histoire de notre province, de notre pays et même de notre continent s’est jouée ici : « L’état de guerre avec les Iroquois incita les Français à bâtir un fort à Saint-Jean en 1666. Un nouveau fort fut érigé en 1748 afin de protéger la colonie française contre les expéditions militaires britanniques qui remontaient la rivière Richelieu. En 1775, deux redoutes furent construites pour défendre, contre l’invasion américaine, la colonie passée aux mains des Anglais. La même année, le fort soutint un siège de 45 jours dirigé par le général américain Montgomery. À la suite du soulèvement de 1837, de nouvelles fortifications sont établies sur l’emplacement du fort. Ces bâtiments constituent depuis 1952 le coeur du Collège militaire royal de Saint-Jean ».

Évidemment, la Ville de Saint-Jean-sur- Richelieu a vu le jour au milieu du 19e siècle mais elle doit son existence à ce fameux fort construit aux abords de la rivière Richelieu, près de 200 ans plus tôt.

Nous voulons donc commémorer cet important anniversaire et c’est la raison pour laquelle nous avons constitué en novembre 2014 une corporation qui travaille déjà à l’élaboration de la programmation. Je tiens à remercier le lieutenant-général, l’honorable Roméo A. Dallaire qui a accepté, avec moi, la co-présidence d’honneur des festivités.

Nous invitons tous les gens du milieu à nous aider à faire de ce projet un grand succès.

Michel Fecteau, maire

 




Partagez cet article!