Des activités de loisir pour tous

PRINTEMPS 2014 | Classé dans : ACCESSIBILITÉ | 0
Les conseillères et membres du comité responsable de l’accessibilité, Mélanie Dufresne et Patricia Poissant en compagnie de Lucie Archambault, très heureuse de participer à son cours de peinture.
Les conseillères et membres du comité responsable de l’accessibilité, Mélanie Dufresne et Patricia Poissant en compagnie de Lucie Archambault, très heureuse de participer à son cours de peinture.

Suzanne chante dans une chorale, Marie-Soleil prend des cours de danse, Esther joue aux quilles, Lucie fait de la peinture et Normand s’entraîne dans un gymnase.

Rien d’exceptionnel direz-vous. Sauf que ces per­sonnes ont des besoins particuliers parce que la sclérose en plaques, la trisomie 21, la surdité, une déficience intellectuelle où une déficience visuelle font partie de leur vie et que leur intégration à des activités de loisir régulières leur permet de vivre à part entière.

Le loisir est un moyen de faire des apprentissages, de se réaliser, de se divertir et de créer des liens avec d’autres personnes quelle que soit sa réalité. C’est le cas de Lucie Archambault qui a une légère déficience intellectuelle et qui s’est inscrite à un cours régulier de peinture. Ces moments du mer­credi après-midi comblent sa passion pour l’art et lui permettent de ne pas se sentir « à part ». La qualité de l’expérience humaine est grande pour tous les participants. La participation sociale des personnes handicapées contribue de façon signifi­cative à la vitalité et à la richesse de l’ensemble de la collectivité. Pour Marie-France Bergeron, professeur de peinture, « côtoyer la différence fait grandir ».

La Table de concertation des associations de per­sonnes handicapées de la région du Haut-Richelieu (TCAPH), qui regroupe 26 organismes et établis­sements, a mis sur pied en 2012 un projet visant à élargir l’offre de service en loisir des personnes handicapées, en mettant à profit les services déjà offerts à l’ensemble de la population. La Table avait entrepris une série de rencontres avec les différents organismes de loisir de la région afin de les outiller et de les sensibiliser à l’intégration des personnes handicapées au loisir régulier. Les organismes se sont montrés très ouverts à l’intégration des per­sonnes handicapées.

C’est ainsi que de nombreux organismes sportifs, culturels et communautaires ainsi que la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, avec ses ateliers et camps de jour, accueillent au sein de leurs activités des personnes ayant des limitations.

Soucieuse de faciliter l’intégration des personnes handicapées et/ou ayant des besoins particuliers, la municipalité et la Table de concertation ont réper­torié via Le guide de loisir accessible aux personnes handicapées, les organismes de loisirs ouverts et pouvant répondre aux principaux besoins des per­sonnes handicapées.

Il est possible de se le procurer auprès du Service des loisirs et bibliothèques ou de le consulter au www.sjsr.ca/accessibilite sous la rubrique Activités et services / Intégration des personnes handicapées aux loisirs.




Partagez cet article!

Laissez un commentaire