La pelouse écologique redéfinit les standards

PRINTEMPS 2015 | Classé dans : ENVIRONNEMENT | 0

La popularité d’une pelouse à l’apparence digne d’un « vert de golf », symbole de richesse et de pouvoir, remonte au temps de l’aristocratie anglaise. Aujourd’hui, les mentalités commencent à changer.

Une bonne partie de la population accorde de plus en plus de valeur à la préservation de la qualité de l’environnement qu’à une pelouse impeccable à n’importe quel prix.

Zéro pesticide sur les terrains publics

La Ville est l’un des acteurs qui adhèrent à cette façon de penser. C’est pour cette raison qu’elle a choisi d’entretenir les ter­rains publics de façon écologique. Il n’est pas question de négligence, mais plutôt de préserver la santé de la population et de protéger l’environnement tout en éco­nomisant temps et argent. Au final, tout le monde y gagne.

Par ailleurs, le Code de gestion des pes­ticides gouvernemental régit de façon rigoureuse l’utilisation de produits chimiques nocifs pour l’entretien des espaces verts depuis 2003. Les herbicides, insecticides et fongicides peuvent être dangereux pour la santé humaine et l’en­vironnement. Sans compter que l’azote et le phosphore contenus dans les engrais altèrent la qualité des cours d’eau et pro­voquent le déséquilibre des écosystèmes.

Solutions alternatives aux pesticides

Saviez-vous qu’il est possible d’éliminer les « mauvaises herbes » grâce à de l’eau bouillante ? Cette méthode est utilisée avec succès par les Travaux publics depuis 2008 pour les plates-bandes municipales. En juin, les plants à éliminer sont arrosés d’un jet d’eau à une température de 280° F, tuant ainsi le plant par contact. De plus, du paillis est épandu sur les aménage­ments paysagers afin de limiter la pousse d’indésirables. Enfin, du compost est uti­lisé comme fertilisant naturel.

Optez pour une pelouse écoresponsable !

  • Arrosez votre pelouse le soir (entre 20 h et 23 h) afin d’éviter de « brûler » votre gazon.
  • Utilisez seulement 2,5 cm d’eau par semaine en incluant l’eau de pluie.
  • Optez pour un bac de récupération d’eau de pluie pour votre arrosage extérieur.
  • Ensemencez le sol avec des espèces de graminées à gazon, tel le trèfle blanc et introduisez des plantes couvre-sol, pour les zones ombragées.
  • Coupez votre gazon à une hauteur de 6 à 8 cm.
  • Laissez sur place le gazon coupé après la tonte pour nourrir le sol.
  • Développez votre tolérance à la biodi­versité ! Une pelouse dense et en santé est composée d’une variété d’insectes et d’autres plants, tels les pissenlits. S’il y a envahissement, on peut traiter locale­ment avec du savon herbicide, du gros sel ou de l’acide acétique (vinaigre blanc).

Pour en savoir plus :

pelousedurable.com

espacepourlavie.ca/guide-dentretien-ecologique-de-la-pelouse




Partagez cet article!

Laissez un commentaire