L’agriculture

AUTOMNE 2014 | Classé dans : DOSSIER | 0
Justin Bessette, conseiller municipal et agriculteur.« La valeur imposable des exploitations agricoles à St-Jean est de 9 340 839 560 $. L’agriculture est définitivement un pôle économique très important pour la ville »

Savez-vous que la zone agricole permanente de la Ville représente une superficie de 16 563 hectares, soit 73 % du territoire municipal ?

On ne le réalise pas mais voilà pourtant une réalité. Des quatorze municipalités du Haut-Richelieu, dont treize sont considérées rurales (moins de 5 000 habitants), il est intéressant de constater que c’est la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu qui compte le plus grand nombre d’exploitations agricoles (environ 130). Ceci s’explique sans doute en partie par la démarche de fusion qui a eu lieu en 2001 et qui a intégré des municipalités plus agricoles comme L’Acadie et Saint-Athanase.

La presque totalité des sols est en culture. Sur le territoire de la Ville, les fermes sont principalement orientées vers la production céréalière ou animale. La culture végétale (maïs, soya, orge, blé, etc.) est le gagne-pain de près de 100 d’entre elles, alors qu’une trentaine sont spécialisées dans la production animale (laitier, porc, vache de boucherie, etc.). La production des produits du terroir (petits fruits, fromage, vin, etc.) est modeste en terme de proportion vis-à-vis l’ensemble de la production, mais elle représente quand même une partie importante en chiffres absolus pour notre région. La majorité de la production est axée sur le marché extérieur, ce qui entraîne peu de transformation et de ventes locales.

L’agriculture est définitivement un pôle économique très important pour la ville.

La fonction agricole exercée sur le territoire de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu possède de nombreux atouts pour bien prospérer. La Montérégie est souvent considérée comme le gardemanger du Québec et est en fait une des régions les plus importantes de la province pour la production agricole et la transformation agroalimentaire.

Le climat, la qualité des sols, l’expertise des entrepreneurs, entre autres, constituent des assises solides pour assurer la pérennité de cette activité. La tendance observée dans ce domaine semble s’orienter de plus en plus vers la concentration des entreprises et de la production. La spécialisation constitue également un fait observable localement et à l’ensemble du Québec.

L’augmentation de la demande de nouveaux produits alimentaires plus sains et locaux a encouragé l’adoption de nouvelles pratiques agricoles et stimule l’émergence de nouveaux produits. La transformation est aussi un secteur incontournable s’expliquant par la grande diversité de ses activités, l’importante capacité de production, la qualité des infrastructures, le réseau de transport et de logistique très développé ainsi que la main d’oeuvre qualifiée.

L’AGROTOURISME

L’agrotourisme est une activité touristique complémentaire à l’agriculture ayant lieu dans une exploitation agricole. Il met des producteurs agricoles en relation avec des touristes ou des excursionnistes, qui recherchent une expérience authentique leur permettant de découvrir le milieu agricole.

À Saint-Jean-sur-Richelieu et région, plusieurs producteurs proposent des produits alléchants à déguster frais ou transformés en d’appétissants et savoureux produits du terroir. Fromagerie, chocolaterie, vignoble, producteurs de petits fruits… laissez-vous charmer !




Partagez cet article!

Laissez un commentaire