Le 9-1-1, porte d’entrée névralgique de l’aide d’urgence

ÉTÉ 2014 | Classé dans : ÇA SE FAIT COMMENT | 0
Qu’il soit question de vie ou de mort, quel que soit le type d’appel, Karine répond aux besoins avec doigté et sensibilité.
Qu’il soit question de vie ou de mort, quel que soit le type d’appel, Karine répond aux besoins avec doigté et sensibilité.

Venir en aide aux citoyens qui vivent une situation d’urgence est l’objectif premier des préposés au 9-1-1, une vocation qui combine résistance au stress, écoute, tact, empathie, autonomie et créativité !

La fonction principale d’un répartiteur est de répondre aux appels et de les répartir aux pompiers, ambulanciers et policiers, afin qu’ils puissent se rendre rapidement auprès des personnes en détresse.

« Je m’assure d’abord que la présence d’un intervenant d’urgence est requise ou non, et je dois garder la personne en ligne jusqu’à ce que les spécialistes soient sur place. Je réponds aussi au téléphone pour le Service de police, réfère certains appels à d’autres partenaires comme Hydro-Québec et la Croix-Rouge. Parfois, on aide aussi à dénicher des ressources matérielles pour appuyer les intervenants, comme de trouver une pelle mécanique au beau milieu de la nuit », explique Karine Boutin, répartitrice au 9-1-1 du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Karine effectue également de l’entrée de données pour tous les appels entrants, ainsi que de la recherche d’information sur des dossiers criminels auprès de diverses instances. « Nous formons une équipe avec les policiers et les pompiers en fournissant les renseignements nécessaires à leurs actions terrain et aux rapports d’événements à rédiger. Nos bureaux sont équipés de six écrans différents et notre téléphone possède 10 lignes 9-1-1 et 14 lignes administratives. Nous supervisons aussi les caméras de surveillance du bâtiment : on est vraiment le point central d’où partent toutes les interventions d’urgence de la ville », illustre Karine.

« Chaque journée est différente, on ne sait jamais ce qui va arriver. Mais par-dessus tout, mon travail m’apporte la satisfaction d’avoir réussi à aider des gens dans toutes sortes de situations difficiles », conclut-elle.




Partagez cet article!

Laissez un commentaire