Le plan de conservation des boisés : un gain pour la collectivité

Le plan de conservation des boisés : un gain pour la collectivité

AUTOMNE 2015 | Classé dans : ENVIRONNEMENT | 0

Le nouveau plan de conservation des boisés et milieux naturels, adopté par le conseil municipal en mai dernier, protègera à perpétuité 386 hectares de nature dans la ville.

Suite à une vaste démarche de consultation ayant permis d’entendre les préoccupations des citoyens à l’égard des boisés et de l’environnement, 100 hectares de milieux naturels ont été ajoutés au premier plan de conservation réalisé par la municipalité en 2009.

« Peu de villes peuvent se targuer de protéger de telles superficies de milieux naturels à l’intérieur d’un périmètre de développement déjà fortement urbanisé. Cette nouvelle version du plan de conservation assure un juste équilibre, en permettant le développement dans les milieux les moins propices à la conservation et en protégeant la très grande majorité des boisés en zone urbaine.

Après 350 ans d’occupation du territoire, il s’agit d’un geste fort en faveur de l’environnement et de la qualité des milieux de vie, une décision financièrement responsable et un legs pour les générations futures » a souligné avec fierté le maire Michel Fecteau.

Les neuf « zones natures » réparties sur le territoire abritent divers peuplements d’arbres et arbustes, plusieurs espèces d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens, ainsi que plus d’une vingtaine d’espèces floristiques menacées, vulnérables ou en situation précaire. En protégeant au-delà de 70 % des milieux humides présents en zone blanche, Saint-Jean-sur-Richelieu préserve aussi tout un monde de biodiversité.

Pour en savoir plus




Partagez cet article!

Laissez un commentaire