L’économie sociale, une force à valeur humaine

HIVER 2014 | Classé dans : ÉCONOMIE | 0
De gauche à droite : Kathryn et Krystel, finissantes ; Véronique, administratrice ; Dominique, finissante, Mélanie, administratrice et Martine, coordonnatrice.
De gauche à droite : Kathryn et Krystel, finissantes ; Véronique, administratrice ; Dominique, finissante, Mélanie, administratrice et Martine, coordonnatrice.

Le Haut-Richelieu compte une quarantaine d’entreprises d’économie sociale (EÉS) dont les trois quarts sont situées à Saint-Jean-sur-Richelieu.

En plus des services à la personne et des coopératives d’habitation, on y retrouve plusieurs EÉS en arts, culture et santé.

QU’EST-CE QU’UNE EÉS ?

L’entreprise d’économie sociale est d’abord un organisme à but non lucratif ou une coopérative. L’EÉS dessert ses membres et la communauté, au lieu de viser seulement le rendement financier et la création de profits. Elle génère une rentabilité sociale et les revenus qu’elle produit sont réinvestis afin de soutenir sa mission. De plus, elle intègre dans ses statuts et ses façons de faire un processus de décision démocratique impliquant usagers et travailleurs. Les centres de la petite enfance, les coopératives de santé, certains musées, galeries d’art ou salles de spectacle en sont des exemples.

La contribution de ces organisations à la communauté est multiple : création d’emploi, insertion professionnelle de personnes ayant de la difficulté à intégrer le marché du travail, formation, soutien aux familles et à la culture.

L’EXEMPLE DE JEUNES MÈRES EN ACTION

L’organisme Jeunes mères en action opère depuis 2007 la Maison Dorimène-Desjardins, située à Saint-Jean-sur-Richelieu. Cette maison accueille une vingtaine de jeunes mères monoparentales et leur permet de réaliser un plan d’action pour obtenir un diplôme en leur donnant accès à un logement à coût modique, ainsi qu’à une garderie subventionnée.

Ces femmes reçoivent également un accompagnement sur le plan scolaire, psychosocial, financier et parental. Les logements sociaux de transition sont financés entre autres par les revenus de location et la contribution de subventions. Ces argents permettent le bon fonctionnement de l’immeuble.

Concept innovateur au Québec, Jeunes mères en action travaille étroitement avec les partenaires du milieu et encourage l’implication citoyenne des mères, notamment à travers le conseil d’administration ainsi que divers comités et événements.

Grâce à cet organisme, 24 mères ont obtenu leur diplôme depuis 2009. Elles ont ainsi amélioré leurs conditions de vie et celles de leur famille, de même que gagné en reconnaissance et estime de soi.

LES EÉS EN CHIFFRES :
(sur 32 entreprises du Haut-Richelieu)
C’est 821 employés dont 69 % sont des femmes
+ de 38 millions de chiffre d’affaires
+ de 30 millions d’actif net
Plus de 7 000 EÉS au Québec
150 000 emplois et + de 17 milliards de chiffre d’affaires




Partagez cet article!

Laissez un commentaire