Les Cercles de Fermières

HIVER 2015 | Classé dans : DANS L'UNIVERS DE... | 0
Lisette Bertrand, Claire Hébert et Gabrielle Mertin, membres actives des Cercles de Fermières. Absente sur la photo : Louise Dallaire du Cercle Saint-Luc.
Lisette Bertrand, Claire Hébert et Gabrielle Mertin, membres actives des Cercles de Fermières. Absente sur la photo : Louise Dallaire du Cercle Saint-Luc.

Tisser, tricoter, crocheter, broder, coudre… oui les Fermières font tout cela. Mais selon Lisette Bertrand, présidente du Cercle de Fermières de Saint-Jean-sur-Richelieu « on ne fait pas juste des chaussettes en Phentex ! »

Partager ses connaissances, échanger, écouter, apprendre, socialiser, voilà ce qui anime également les Fermières. Plus de 98 % des quelque 34 000 membres n’habitent pas sur des fermes. L’Association des Cercles de Fermières, la plus grande association de femmes de la province, est vouée à l’amélioration des conditions de vie de la femme et de la famille ainsi qu’à la transmission du patrimoine artisanal et culturel.

Pour Claire Hébert, membre du Cercle de Saint-Jean depuis 65 ans « le Cercle, c’est un formidable club social. On fréquente des femmes intéressantes, qui proviennent de tous les milieux et qui ont de belles valeurs. Ça nous fait grandir ». À Saint-Jean-sur-Richelieu, plus de 250 femmes s’épanouissent au sein de cette association féminine qui célèbre son centenaire cette année. Bien vivante dans leur milieu, les Fermières s’impliquent dans leur communauté.

Donner du temps fait partie de l’ADN des Fermières !

« Actuellement nous tricotons des tuques, foulards et mitaines pour la Saint-Vincent de Paul. Nous avons participé aux dernières Journées de la culture et nous collaborons avec la Maison Hina, Olo et Mira ». Intéresser les plus jeunes au patrimoine artisanal représente un défi pour les Fermières. « Depuis quelques années, nous offrons des ateliers de cartes à broder et de tricot pendant la Semaine de Relâche et nos activités sont très populaires. Et c’est avec beaucoup d’enthousiasme et un grand bonheur que nos Fermières animent ces ateliers ». Pour Lisette Bertrand, il n’est pas difficile de recruter parmi ses membres, des bénévoles et participantes pour les activités, le bric-à-brac et les expositions. « Donner du temps fait partie de l’ADN des Fermières ! »

Animées d’une grande fierté, les Fermières présentent leur travail lors d’expositions. Et à l’invitation de l’artiste Nicole Panneton, les Fermières de Saint-Jean-sur-Richelieu participeront à l’oeuvre collective Des mailles et des mots qui sera présentée chez Action Art Actuel en juin 2015.

Il suffit de passer quelques heures dans le local des Fermières de la rue Jacques-Cartier Nord, où elles peuvent être près d’une cinquantaine à y travailler, pour constater que ces femmes passionnées sont animées d’une joie de vivre des plus rafraîchissantes et inspirantes.




Partagez cet article!

Laissez un commentaire