L’inspecteur municipal, intervenant-clef de votre projet

AUTOMNE 2015 | Classé dans : PROFESSION MUNICIPALE | 0
Rémi Lamontagne, inspecteur au Service de l’urbanisme.
Rémi Lamontagne, inspecteur au Service de l’urbanisme.

Lorsqu’on désire entreprendre des travaux de construction, de rénovation ou installer une piscine, il faut faire une demande de permis au Service de l’urbanisme de la Ville.

C’est alors qu’entre en action toute l’expertise de l’inspecteur municipal. Informer, guider, conseiller, contrôler ; les rôles de l’inspecteur sont multiples, mais visent toujours à ce que les travaux se réalisent selon les normes en vigueur.

Rôle conseil

L’inspecteur intervient bien avant le dépôt d’une demande de permis. « C’est nous qui répondons aux questions des gens lorsqu’ils planifient un projet. Nous les informons des règlements, leurs disons quels documents devront accompagner la demande de permis. Par exemple, avant l’achat d’un terrain, on vérifie les usages autorisés : peut-on construire ? Quel type de bâtiment, quelle hauteur ? A-t-on besoin d’une autorisation gouvernementale, d’une dérogation du conseil municipal ? » explique Rémi Lamontagne, inspecteur à l’Urbanisme depuis 2006.

Réduire les impacts

Les diverses exigences peuvent servir à bonifier un projet, à en atténuer les impacts. « Nous nous assurons que le volet patrimonial ou environnemental d’un projet de construction ou de rénovation soit respecté. Nous pouvons demander qu’il y ait plantation de végétaux en façade, que de la brique soit utilisée sur un revêtement de maison plutôt que de l’aluminium » précise M. Lamontagne. Lorsque le citoyen présente sa demande de permis, l’inspecteur analyse les documents déposés. Il peut s’agir de plan de construction, plan d’arpenteurs ou de structure de bâtiment, etc. « On s’assure que la demande est complète. Pendant ou à la fin des travaux, on peut se rendre sur les lieux pour vérifier la conformité de ceux-ci. On peut alors signaler des correctifs à apporter au projet ou émettre un avis d’infractions afin de s’assurer que les directives seront respectées » ajoute-t-il.

La Ville peut également innover lorsque des situations nouvelles se présentent. À la suite des inondations de 2011, l’utilisation d’un système de fondation sur pilotis semblable à des fondations conventionnelles a été permis en zone inondable.

Sécurité et qualité

Les inspecteurs patrouillent aussi pour repérer les bâtiments et installations représentant un danger, comme un balcon qui menace de s’effondrer ou encore, l’absence de clôture autour d’une piscine. Ce travail visant à améliorer la conformité des constructions permet à la Ville d’obtenir une meilleur « cote » au niveau des assureurs. Des bâtiments mieux construits entraînent la réduction des incendies et des pertes, ce qui évite des frais d’assurance onéreux.

« Notre champ professionnel est très large et les règlements sont nombreux. Tous les inspecteurs travaillent donc en équipe en vue d’orienter et de conseiller le mieux possible les citoyens. Au final, notre travail contribue à augmenter la valeur foncière et à créer un milieu de vie sécuritaire et de qualité pour tous » conclut M. Lamontagne.

Renseignement sur les permis :

Service de l’urbanisme, 450 359-2400
www.sjsr.ca/permis-certificats




Partagez cet article!

Laissez un commentaire