Pour un hiver plus accessible

HIVER 2014 | Classé dans : ACCESSIBILITÉ | 0

Pour les personnes vivant avec des limitations, se déplacer dans des conditions idéales n’est déjà pas facile… alors imaginez l’hiver !

Nous avons rencontré une personne âgée qui se déplace avec une marchette, un non-voyant et une maman qui en a plein les bras ! Voici quelques obstacles qui nuisent aux déplacements, à l’acces­sibilité et à l’autonomie des personnes ayant des limitations.

  • les bacs roulants et les poubelles sur les trottoirs (l’ennemi des non-voyants et ce, en toute saison)
  • les amoncellements de neige sur les trottoirs (souvent créés lors du déneigement des entrées)
  • les trottoirs, escaliers et accès non déblayés et non déglacés
  • l’absence de mains courantes
  • l’arrière d’une voiture qui empiète sur le trottoir
  • des stationnements difficilement accessibles
  • un chariot convoyeur au travers d’un trottoir lors d’une livraison

Anodines pour certains, ces situations deviennent des obstacles majeurs pour les personnes qui éprouvent des difficultés à se déplacer voire même un empêchement. Normand McNeil, non-voyant en sait quelque chose, lui qui se déplace exclusivement à pied et en transport en commun. Thérèse Godin, 93 ans, se déplace avec une mar­chette et tient à prendre l’air. « Ma marchette, c’est ma liberté alors pouvoir faire mes petites commissions c’est important pour moi ».

Les personnes vivant avec des limitations sont des personnes à part entière et non entièrement à part. Mains courantes, garde-corps, systèmes à ouverture automatique voilà des installations qui favorisent l’autonomie de tous et chacun. Favoriser l’accessibilité universelle représente une responsabilité collective : la municipalité, les commerçants, les citoyens, tout le monde peut y contribuer.




Partagez cet article!

Laissez un commentaire