Une eau de qualité au meilleur coût

HIVER 2015 | Classé dans : VOIR MA VILLE | 0
Christiane Marcoux, conseillère municipale et Chantal Boudreau, ingénieure à la Ville, sont fières d’avoir contribué à la réalisation du projet.
Christiane Marcoux, conseillère municipale et Chantal Boudreau, ingénieure à la Ville, sont fières d’avoir contribué à la réalisation du projet.

La construction d’un vaste réseau d’aqueduc reliant les secteurs L’Acadie et Saint-Luc est présentement en cours sur le boulevard Saint-Luc.

Ce projet répond aux besoins pressants en eau potable des citoyens du Parc de maisons usinées Rémillard ainsi qu’aux demandes des résidents d’une partie du secteur, qui n’étaient pas branchés au réseau municipal, pour obtenir une eau de meilleure qualité.

PRÈS DE HUIT KILOMÈTRES DE RÉSEAU

Construit sur une portion du boulevard Saint-Luc et des rues Angèle, Eugène, des Prés, des Prunelliers et Coteau-de-trèfle Sud ; ce réseau d’aqueduc s’alimente à partir de l’usine de filtration de la rive ouest et l’eau est acheminée jusqu’au Parc Rémillard. Les réservoirs d’eau potable Le Renfort et Saint-André qui sont reliés au réseau d’aqueduc contribuent à maintenir et à équilibrer la pression dans cette portion du réseau.

Environ 137 résidences et commerces, 270 maisons modulaires du Parc Rémillard et 32 nouvelles bornes d’incendie seront prochainement desservis par le prolongement du réseau d’aqueduc. Les travaux qui ont débuté le 14 juillet dernier devraient se terminer vers la fin de novembre 2014.

UNE SOLUTION COLLECTIVE

Avant que la municipalité autorise cet investissement d’un peu plus de 5 M$, le projet a fait l’objet de nombreuses présentations, d’échanges et de discussions tant avec Parkbridge, la compagnie propriétaire du Parc Rémillard, qu’avec leurs résidents et les autres citoyens du secteur.

Ces derniers ont d’ailleurs pu s’exprimer par sondage pour choisir ou non de se raccorder au nouveau réseau de la Ville. Résultat : 65 % ont opté pour cette solution permanente à leurs problèmes d’approvisionnement et qui présente de nombreux avantages, notamment : une eau potable de grande qualité, la prise en charge par la Ville de l’entretien et de l’opération du réseau d’aqueduc, l’augmentation potentielle de la valeur des propriétés, une plus grande facilité pour la vente des résidences, une protection incendie accrue et une possibilité de baisse des primes d’assurances habitation, grâce aux nouvelles bornes d’incendie.

De plus, la participation financière de Parkbridge dans ce projet se situe à environ 1,8 M$ à laquelle s’ajoutent d’autres frais pour le raccordement. Un rapport gagnant-gagnant qui contribue à réduire les coûts des contribuables Johannais et à rendre cette précieuse ressource qu’est l’eau, accessible à toute une collectivité.




Partagez cet article!

Laissez un commentaire