Vers la fin des sacs de plastique à usage unique

HIVER 2020 | Classé dans : LA VILLE INFORME | 0

Le plastique à usage unique (PUU) est un enjeu à l’échelle planétaire. Ces résidus, y compris les microplastiques, présentent une menace sérieuse pour les océans, la faune et la santé humaine. Des centaines d’espèces marines sont affectées, contaminant ainsi la chaîne alimentaire océanique, dont les aliments consommés par l’humain.

Tournée vers l’avenir, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a initié une série de mesures pour limiter l’utilisation du PUU dans ses propres installations et sur l’ensemble du territoire. Le succès de la démarche écoresponsable de la Boom de l’été 2019 en est un exemple éloquent.

Dans une prochaine étape, le conseil municipal adoptera pour 2020 un règlement interdisant la distribution de sacs de plastique à usage unique sur son territoire. À cet effet, la municipalité a tenu cet automne une consultation auprès des commerçants pour obtenir leur avis et explorer les alternatives viables aux sacs de PUU. Une campagne d’information sera également menée auprès des commerçants et des citoyens pour faciliter ce virage vers de nouvelles habitudes plus écoresponsables.

Pourquoi bannir les sacs de PUU

Actuellement, entre 1,4 et 2,7 milliards de sacs d’emplettes, principalement des sacs de plastique, sont distribués chaque année au Québec. Seulement 14 % de ces sacs sont récupérés, le reste se retrouve souvent dans l’environnement et cette matière peut mettre jusqu’à 1 000 ans pour se décomposer.

Vous pouvez agir dès maintenant pour la planète : apportez vos sacs durables avec vous lors de vos emplettes dans les épiceries, quincailleries, pharmacies et boutiques ! Prévoyez des sacs en filet pour vos fruits et légumes au lieu d’utiliser les sachets en plastique.

Apportez aussi vos contenants réutilisables pour acheter les produits en vrac, les viandes, etc. Visitez le ácircuitzerodechet.com pour connaître les marchands qui adhèrent à cette pratique et découvrez des astuces facilitant ce virage vert au quotidien.

Questions, commentaires :

Service de l’urbanisme, environnement et développement économique – environnement@sjsr.ca


Le Publisac, ce qu’il faut savoir

Les derniers sondages indiquent que 87 % des adultes qui le reçoivent le consultent pour leur achat. Il faut toutefois réduire son empreinte en adoptant les bonnes pratiques.

Le contenu imprimé et le sac en plastique Publisac sont tous deux recyclables. Pour des raisons de tri, il faut séparer le sac et son contenu quand vous les déposez dans le bac de recyclage.

Il est recommandé d’utiliser le sac à d’autres usages avant de le recycler afin d’éviter un cycle unique de consommation.

Le papier journal utilisé pour imprimer les circulaires du Publisac est fabriqué à partir de résidus des scieries pour recycler les matières. Le sac blanc actuel sera remplacé d’ici la fin 2019 par un nouveau sac translucide, composé à 100 % de plastiques recyclés.

Vous ne désirez plus recevoir le Publisac ?

Il est important de contacter directement Publisac au 1 888 999-2272, option 1 ou publisac@tc.tc pour demander de retirer votre nom de la liste de distribution.

Par ce geste, vous contribuerez à la réduction à la source, car en avisant Publisac directement, les quantités à imprimer et à distribuer sont ajustées.

Les circulaires hebdomadaires sont disponibles en ligne : publisac.ca




Partagez cet article!