Vivre au quotidien

ÉTÉ 2016 | Classé dans : ÉDITION SPÉCIALE 350e | 0   |   GALERIE PHOTO 
  • Employés municipaux à l’ oeuvre lors des inondations de mai 2011.

 

Vivre au quotidien, c’est pouvoir jouir d’un confort où la sécurité arrive au premier plan ; avoir accès à une eau potable de qualité contrôlée fréquemment en laboratoire par des experts ; prendre plaisir à emprunter des voies publiques bien conçues et bien entretenues ; profiter d’un transport en commun et adapté efficace compte tenu de nos besoins ; compter sur des services de police et d’incendie qui nous offrent protection et prévention. Vivre au quotidien, c’est avoir droit à la tranquillité d’esprit.

 

Prévu en cas d’avis d’ébullition d’eau, d’inondation, de tempêtes violentes, d’incident avec matières dangereuses et autres accidents majeurs. Ce plan est mis à jour annuellement.
  • 6 équipes de patrouilleurs et 22 brigadiers veillent à votre sécurité
  • De nombreuses campagnes de prévention sont déployées, par exemple dans la lutte aux graffitis, les textos au volant et le vol d’identité
  • Les enquêtes pour la résolution des crimes se font en partenariat avec le citoyen

Assujetties à des normes sévères, il résulte du traitement des eaux usées une eau propre qui peut être rejetée sans danger pour l’environnement dans la rivière Richelieu, grâce à :

  • Plus de 23 millions de m3 d’eaux usées traitées en moyenne annuellement à la station d’épuration
  • 439 km de conduites d’égout sanitaire
  • 36 postes de pompage
  • 12 employés qui travaillent à l’opération et à l’entretien des équipements

logo-eau-choix-du-publicAcheminée jusqu’à votre robinet au meilleur coût, l’excellente qualité de cette ressource essentielle est assurée par :

  • 5 étapes de traitement de l’eau
  • 15 analyses en laboratoire par semaine
  • Des équipements modernes soumis à un programme d’entretien rigoureux
  • La surveillance et l’entretien en continu d’un réseau d’aqueduc de 503 km

Hors de la maison, les ordures ménagères et matières recyclables prennent des destinations bien différentes. Mais toutes sont gérées avec efficacité par Compo-Haut-Richelieu inc. selon les plus hauts standards d’écoresponsabilité.

Voici l’éventail des solutions offertes aux Johannais :

  • 2 écocentres
  • Collecte hebdomadaire du recyclage
  • Collecte estivale hebdomadaire des déchets (aux 2 semaines en hiver)
  • Cueillette spéciale des gros résidus et des métaux
  • Collecte de feuilles
  • Vente de composteurs, bacs de recyclage et bacs à ordures
  • Services spécialisés aux industries, entreprises et institutions
Un réseau routier de 1 305 km relie les cinq secteurs de la Ville, sur un territoire de 225 km2 majoritairement rural. En zone urbaine s’ajoutent 270 km de trottoirs et une trentaine de stationnements municipaux.

Nécessitant des investissements importants chaque année, l’entretien et le développement des voies publiques sont soigneusement planifiés, en fonction des projets priorisés par le conseil municipal et des saisons.

Les chantiers de réfection et d’aménagement de nouvelles infrastructures battent leur plein du printemps à la fin de l’automne.

HIVER

  • Déneigement des chaussées et trottoirs
  • Planification des travaux de réfection, d’entretien et de construction d’infrastructures
  • Février-mars : opération nids-de-poule avec enrobé tiède

PRINTEMPS-ÉTÉ

  • Opération nids-de-poule avec enrobé chaud
  • Balayage des rues, pistes cyclables, trottoirs et terre-pleins
  • Lignage des rues et stationnements, installation de la signalisation estivale
  • Relevés des chaussées pour la préparation des projets

ÉTÉ-AUTOMNE

  • Surfaçage de certaines rues pour en allonger la durée de vie
  • Entretien des chaussées gravelées
  • Balayage des rues, pistes cyclables et trottoirs
Accessible, écoperformant, confortable, sécuritaire, disponible 7 jours / 7, le service de transport collectif est un choix économique pour effectuer ses déplacements courants.

  • 10 autobus urbains et 26 autobus interurbains
  • Accès gratuit sur les lignes urbaines pour les étudiants du Cégep
  • 8 secteurs et plus de 100 arrêts desservis par le taxibus
  • Service de transport adapté comptant une flotte de 5 autobus et 9 taxis adaptés se déplaçant sur près de 5 000 km/semaine
  • Vélo-bus sur les lignes urbaines de mai à octobre




Partagez cet article!

Laissez un commentaire